Les comptes de campagne de Voiron Citoyenne ont été validés par la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques.(CNCCFP)

Il est donc mensonger de dire, comme M. le Maire l’a insinué publiquement, que nous n’ aurions pas respecté « l’interdiction du financement d’une campagne par une personne morale. »
Notre campagne a été uniquement financée par des personnes physiques.

D’ailleurs, conformément à nos engagements de transparence, nos comptes seront publiés sur notre site internet après la fin de la procédure.
Nous serions reconnaissant à M. le Maire d’en faire de même de son côté.

Comme c’est de notoriété publique, notre liste est issue d’une démarche citoyenne, qui a été portée par une association, La Fabrique Citoyenne – Voiron.
Or, au début de la période électorale, et conformément à notre démarche axée sur les idées et la participation, notre liste n’avait ni tête de liste, ni nom qui lui soit propre. Dans la prolongation de la démarche des 2 années précédentes, certains événements ont donc porté le nom de La Fabrique Citoyenne – Voiron.

C’est ce point que la CNCCFP récuse. Bien que financés, dans le respect de la loi, par des personnes physiques, colistières ou donatrices, ces événements ne peuvent être considérés sous la bannière de Voiron Citoyenne. Il y a donc eu une retenue forfaitaire à ce titre. Cette explication de la CNCCFP, nous l’acceptons tout à fait. Nous aurions dû donner un nom à notre liste 2 mois plus tôt.

Nous dénonçons la stratégie consistant à en faire une épaisse fumée.

Car à quelle occasion ce sujet a-t-il été incongrument abordé par M. le Maire ? A l’occasion de nos amendements concernant les irrégularités majeures contenues dans le règlement du conseil municipal.

Il est irrégulier de restreindre à ce point l’espace d’expression de l’opposition.
Il est irrégulier de ne pas avoir déjà statué sur la formation des élus.
Il est irrégulier de dévoyer la laïcité pour statuer sur la tenue des élus.

Dans son refus répété et encoléré d’en discuter, M. le Maire nous reproche de constater trop d’irrégularités (!). Car il y en a bien d’autres selon nous…

Oui, nous étudions les textes, les jurisprudences et les lois. Oui, nos élus ont alerté, demandé des rendez-vous, déposé des amendements en commission, en conseil municipal. Oui, nos élus assument leur mandat.

Et aujourd’hui, après seulement quelques mois d’expérience de ce mandat, nous sommes en mesure d’avertir les Voironnais : Ayez la plus grande vigilance en ce qui concerne les manières de « débattre » du Maire de Voiron.
Que cela lui plaise ou non, nos comptes de campagne ont été validés et nous travaillons aussi sérieusement que possible.

Il va devoir s’habituer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *