Je siège au Conseil d’Administration (CA) du CCAS. Je vous y représente.

Mercredi 28 octobre, juste avant le confinement, une réunion a eu lieu avec à l’ordre du jour 2 points concernant les finances :
• Propositions budgétaires 2021 pour le foyer Pierre Blanche,
• Proposition budgétaire pour l’Ehpad la Tourmaline.
Afin qu’il soit soumis au Conseil Départemental (et en plus l’Agence régionale de Santé pour le second).
Attardons-nous sur le cas du foyer logement Pierre Blanche….

Schéma du circuit de décision finale des tarifs pour les résidents.

Les tarifs des logements n’ont subi aucune augmentation entre 2014 et 2020, selon la volonté du CCAS.

Le Conseil Départemental proposait un tarif moyen de 22.10€ par jour depuis 2014 et réparti comme suit :
• Pour une personne seule 21.03€
• Pour un couple 29.43€

Ainsi, un couple met plus d’argent dans la balance, à logement équivalent.
Or aucun couple ne réside à Pierre Blanche.
Donc le CCAS estime aujourd’hui qu’il a un manque à gagner : une « perte de recettes » moyenne de 1.07€ par jour et par personne.
25 300€ par an.

Afin de pallier ce manque, le CCAS propose une augmentation des tarifs pour les résidents.
Lors de cette réunion du 28 octobre, il est proposé, selon la taille des logements, des augmentations des tarifs qui varieraient de 2% à 3,90%.

Cependant lorsqu’on aborde le rapport d’orientation budgétaire, une incompréhension monte….

Les recettes diminuent car moins de personnes viennent prendre leur repas au restaurant du foyer. Et il y a les fameux 1,07€ par jour…
Mais, quelle surprise de constater que les dépenses diminuent elles-aussi. De 4,4 % ! Les dépenses à caractère général (eau, électricité, repas, animations…), mais aussi les charges de personnel (-17 400 €).
Alors dans ce contexte, où il y a moins de dépenses, pourquoi augmenter les tarifs en 2020 ?

Pourquoi commencer maintenant à surtaxer les résidents ?

Les seniors sont un enjeu électoral majeur, on le sait. Et nous ne pouvons nous résoudre à penser qu’une fois les élections passées ceux-ci perdent grâce aux yeux de la municipalité…
Alors, les finances de la Ville, qui verse une subvention d’équilibre, sont-elles à ce point inquiétantes ?
Au final, la proposition de changement de tarif a peu de chance d’aboutir auprès du Conseil Départemental. Pour des raisons d’équité vis-à-vis de l’ensemble des résidences qu’il gère en Isère.
Mais je n’ai pas, non plus eu de réponse à la question de savoir s’il compenserait le manque à gagner.

Cela fait beaucoup de questions sans réponse… Voilà pourquoi pour moi, et pour Voiron Citoyenne, l’augmentation du tarif du Foyer Pierre Blanche, c’est non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *